Mais pourquoi personne ne veut aider le Mali?

Mon billet d’aujourd’hui aurait du mal à être drôle. Les amis je suis en colère et il y a de quoi!

La partie nord du Mali est occupée depuis la fin mars par le MNLA et ses acolytes qui n’ont nullement hésité pour massacrer des soldats maliens sans aucune réaction de la communauté internationale (africaine y compris!). Ces derniers certainement soutenu par Tcharkoyedji (huile de vampire quand je traduis du songhay pour dire Sarkozy) y a procédé à des exactions qui n’ont point fait d’effrois aussi.  le MNLA  n’est pas venu seul , il était accompagné par deux, non trois grands amis aussi bien armés que lui  avec autant de mauvaise foi en solde: AQMI, ANESARDINE,MUJAO.

Ses alliés s’étant rendu compte que le MNLA avait perdu une bonne partie de sa  force avec les résultats des élections du pays colonisateur, se sont attelé à les chasser des grandes villes qu’ils ont conquis ensemble (grâce à la belle tactique de replis stratégique) ainsi il prend la position de l’arroseur arrosé.  Pour quels raisons? Je crois le bien de  The WONK intitulé Mansuétude de l’Europe face au MNLA: La faute à Shakespeare ? Édite beaucoup mieux et m’épargne l’énervement, oh qu’il est clairvoyant SOLO NIARE !Mystique

Je ne vous le cache pas, la nouvelle du contenu du rapport de BAN KI MOON secrétaire général de l’ONU, (qui veut dire refus en bambara) m’a mise dans une colère noire tôt le matin car je suis une inconditionnel des journaux matinaux de RFI.  Il veut même des observateurs de l’ONU pour protéger « les touaregs » du nord du Mali !!! (Je me demande s’ils ne vont pas exiger que nous nous dépigmentions pour  nous réclamer du nord du Mali).

MAIS DANS QUELLE LANGUE FAUT-IL QUE NOUS LE DISIONS POUR QUE CES GENS L’ENTENDE ET LE COMPRENNE??? LES TOUAREGS  NE SONT QU’UNE MINORITÉ DE LA POPULATION DU SEPTENTRIONALE MALIEN!!! LEUR PLATE FORME POLITIQUE QU’ILS PROMÈNENT NE NOUS REPRÉSENTE PAS  (je suis songhay et je sais que n’importe quel sondage sur la population noire de ce territoire le démontrera). Le MNLA N’EST QU’UN PROJET mis en place détruire le MALI.

BAN KI MOON s’inquiète pour le sort des rebelles touaregs qui occupent une grande partie de notre territoire alors qu’ils sont en train de maltraiter la population noire restée sur place.   Et comme il est influent la présidente de la commission de l’union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma le soutient en affirmant

qu’ « Il faut négocier jusqu’à la dernière limite au Mali», ne nous (les maliens?)-t-elle pas un couteau dans le dos?

Mon message pour les populations de Tombouctou, Gao qui ont quitté leurs terres, leurs maisons pour le sud de retourner l’occuper car il n’y plus de recours,  ils se retrouvent  (les autochtones de ces villes) dans la position de l’enfant unique et malade qui n’a personne pour le défendre en cour de récré. La solution n’est pas la fuite en avant mais il faut affronter le danger, peut-être gagnerions-nous? Les soi-disant islamistes exigent aux femmes de se voiler? Aux hommes de porter des pantalons au-dessus de la cheville?  Commence à exiger impôts et taxes? Fouettent en publique  coupe des mains et même décapitent? Soit!

 TOUS LES MALIENS DÉCLARENT A CORPS ET A CRI QU’ILS NE VEULENT PAS ENTENDRE PARLER DE NEGOCIATION AVEC LES « CHOUCHOUS » (je n’ose pas dire coucou, ou même doudou!) de la communauté internationale. Ils ont le droit à l’autodétermination mais NOUS NE SOMMES PAS DU MÊME BORD NI DES MÊMES ABORDS, SACHEZ !

A bon entendeur…

 

 

 

 

Publicités

L’imminence de la guerre rend les Salafistes fous

Encore un titre tapageur (et moqueur) de Faty contre les salafistes diraient certains. D’autres se demanderont même s’ils n’ont pas affaire à une « impie » qui aime s’en prendre ainsi aux « islamistes »?

Et  pourtant NON! je ne suis pas chrétienne (et même si je l’étais ce n’est pas un crime que je sache les hommes naissent libres et égaux). Il s’agit juste d’un combat pour cette même autodétermination  que prône le « fameux haine est là (MNLA) ».

S’agit-il d’opposition à l’islam ?

Mais non! L’islam, le vrai n’a rien à voir avec ces occupants qui me donnent matière à billet pour mon blog, comment?

Eh bien, ils s’en sont pris à Moulaye!

Vous ne connaissez pas Moulaye? Il s’agit du dernier malien de Tombouctou ( je ne dirais pas le nom qu’il voudrait entendre!).

C’est un personnage bien bizarre ( je ne vous cache pas que j’en ai une petite peur car il a failli m’agresser au marché une fois).  Avant c’était un fou ordinaire comme on en rencontre dans toutes les capitales africaines : ceux qui passent  la journée à pester contre le président du moment, à lui reprocher tous les maux dont le peuple souffre et qui jouit du luxe et  du pouvoir à leur place.

La touche particulière de Moulaye est son petit côté militaire qui lui vient certainement des différentes formations militaires qu’il a reçu en Libye et au Tchad avant d’être intégré dans l’armée malienne avec le grade de lieutenant lors de la dernière (non l’avant dernière , la dernière c’est celle-ci). Il est  toujours habillé du treillis ou de kaki, comme les salafistes ! (drôle de coïncidence diraient- autres… mais lui n’a point de barbe).  Ayant perdu tout contact avec la réalité, il en néanmoins gardé un contact fort avec l’armée malienne (et non la rébellion, autre chose bizarre).  Moulaye se dit COLONEL et porte tout type d’insignes militaires sur lui (où les sort-il?) et fait le salut militaire à tout venant (même aux enfants qui le provoquent en l’appelant « MON COLONEL » avec entrain).

Après l’occupation de Tombouctou, Moulaye à ajouter à son folklore le drapeau du Mali qu’il est le seul à porter fièrement d’ailleurs dans la vieille ville comme l’atteste la photo prise il y a peu.

C’est cet homme que les salafistes ont arrêté le vendredi dernier ! Le colonel a passé deux nuits dans la prison 5 étoiles de Hamad Mossa.

Les raisons ? Il est accusé de se « moquer » d’eux en enfreignant les « lois islamiques », en portant le drapeau malien sur lui, fumant ; écoutant la musique et les insultant publiquement.

Tout le monde sait désormais que Moulaye a un problème mais et ses geôliers?

Et ils ne s’en sont pas arrêtés là !  L’application de la charia continue sa marche: après s’être pris à quelques bâtiments de l’état (dans le but de faire un coup médiatique!) et je ne vais pas leur faire plaisir en faisant un billet spécial sur le saccage  de l’institut des Hautes études et de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB),  ils exigent des hommes de porter leur pantalons au-dessus de la cheville.

En effet , Oumar Ould HAMAHA (la barbe rouge qui voulait voir l’islam instauré sur tout l’étendue du territoire malien de Kidal à Kolondièba!) de Ménaka où il a porté secours au MUJAO a renversé la hiérarchie en arrêtant le bourreau des femmes (bonne nouvelle) et en libérant toutes celles qui étaient confinées dans la petite salle du distributeur (  très bonne chose!) et  surtout en exigeant que les hommes portent les pantalons courts  comme le veut la sunna du prophète Mohamed paix et salut sur lui ( une autre bonne chose ? quand ils fouettaient les femmes à cause du voile, les hommes se contentaient d’aller  les chercher après la cérémonie de fouette publique non ?).

Ils ont déclaré avoir enlevé un français (hum….) après s’être dit prêts à négocier avec le gouvernement malien  en proposant de n’appliquer la charia que dans leur soi-disant fief Kidal (rehumm….)

je ne peux m’empêcher de faire un lien entre ces agissements peu catholique(pour ne pas dire wahhabite) des salafistes et l’actualité au Mali, même si Romano PRODI(http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121120190350/onu-maroc-mali-romano-prodinord-mali-une-intervention-pas-possible-avant-septembre-2013-selon-romano-prodi.html) y a mis un petit holà en déclarant qu’une intervention militaire dans le nord du Mali ne devrait pas  être possible avant septembre 2013.  Mais cela inquiète les islamistes  certainement (quel plaisir de savoir que c’est à leur tour d’avoir peur, grrrrrr!!!!)

Quand un proverbe Djerma dit que l’attente n’est pas un poids à porter …

 

 

Avoir une deuxième bureau? cela ne peut provoquer une demission chez nous!

Un deuxième bureau?  il s’agit de la maitresse en Afrique. Son existence est supposé par toutes les femmes africaines. Elle plane comme une menace sur ta tête car elle peut devenir la seconde épouse de ton mari à n’importe quel moment. Elle a une place importante dans la société et sa position lui donne une sorte  piédestal et enviée. Elle vient la favorite dès qu’ elle arrive à se faire épouser. Elle a toutes les attentions du mari d’autrui et elle n’a aucun scrupule à le dépouiller de ses bien.  Elle peut avoir un gros poulet au déjeuner, avoir une télé écran plan en cadeau s’il ne s’agit pas d’un téléphone dernier-cri.

NOUS(les femmes africaine, même instruites hein!!!) NE POUVONS PAS COMPRENDRE COMMENT UN HOMME PEUT DÉMISSIONNER PARCE QU’ON A DÉCOUVERT QU’IL A UNE MAITRESSE! tous les hommes qui ont « un peu les moyens en ont » et des plus belles et c’est naturelle!

Le plus bizarre dans cette histoire ( en tout cas pour nous) ce sont les déclarations du Général Pétraeus en personne! il   juge son comportement inadmissible « Après plus de 37 ans de mariage, j’ai fait preuve d’un énorme manque de jugement en m’engageant dans une relation extraconjugale » . je me demande s’il a u seul jour rencontré et discuté avec les patrons africains, quand ils ne sont pas polygames.

les  occidentaux célèbres des mariages gays ( chose inimaginable en Afrique) et  font du bruit à cause d’un homme qui se permet d’avoir une maitresse.  Quelle différence sociale! la femme africaine est comme Anne Sinclair, elle accepte les frasque de son mari  sans bruit (mais elle n’a pas de quoi lui prendre de grands avocats quand même!).  Quand la  bonne se plaint de ses assauts nocturnes, elle la rabroue et la chasse  la traitant de fille mal éduquée, accepte les enfants qu’il fait « dehors » expliquant à ses amies qu’elle ne veut pas séparer ses enfants de leur frère. Il amène une deuxième femme à la maison? elle préfère ça aux promenade nocturne du père de ses enfants ( de toute manière ce n’est pas le premier polygame !)

c’est pour vous dire que la femme africaine (la malienne, en tout cas!) est extraordinaire. Elle est programmée pour être obéissante et ne manque pas de l’être quelque soit la situation!!!

Lettre ouverte d’une Malienne à son président Dioncounda Traoré

 

Bonjour cher président,

Vous devez vous demander qui est cette jeune femme qui pousse l’audace jusqu’à ce point, mais écrire cette lettre me tenait à cœur.

Je n’ai point voté pour vous la dernière fois (vous n’étiez même pas candidat), ni pour votre parti  et je ne vous cache pas que je n’ai pas sauté de joie quand on nous annoncé que c’est vous qui serez notre président. Mais cela ne m’a pas empêché de regarder religieusement votre investiture et d’essuyer discrètement une larme du bout des doigts à l’angle de mes lunettes. Et  quand à la veille de la fin de la fameuse quarantaine vous avez été agressé par ces gens que je n’ose pas qualifier  je me suis sentis touché dans mon âme et mon corps. C’est comme si une autre parti du Mali était encore occupé,  une rage indéfinissable m’a envahi exactement comme ce que je sentais le jour où j’ai été obligée de quitter ma ville natale parce que des barbus à la peau couleur de lait l’ont occupé. C’est comme si l’on s’en prenait à mon propre père.

Comment cela peut-il entre possible ? Et il y’en a qui osent dire défendre la démocratie « notre démocratie » alors qu’en fait ils font tout pour faire faire du sur-place  au payset nous maintenir dans cette situation chaotique.

Monsieur le président , je n’ai pas compris non plus cette attitude que le Mali a eu face à cette crise : des militaires qui s’entretuent au lieu de partir délivrer le nord (je sais qu’elle est complètement désorganisé grâce au coup d’état et n’est pas assez bien armée), l’école qui continue tranquillement au sud alors qu’ils y a des milliers d’enfants maliens aussi qui n’étudient pas parce que leur parent ont décidé de rester en zone occupée  et ces  tous ces élèves déplacés qui n’avaient pas eu le temps de faire la moitié du programme et qui ont composé et ont fait des examens pour ne pas passer ? Et les enseignants redéployés ? Et tout le petit monde redéployé en fait ?

Monsieur, cette lettre n’a point pour but d’indexer ni de vous accuser d’abandon, mais seulement vous faire part de mes préoccupations, des questions que je me pose, que je veux vous poser.

Je sais pouvoir compter sur Vous, sur le Mali et notre Armée.

Je  sais  que  vous le savez, mais je vous  assure que cette rébellion organisée d’abord autour de l’ethnie touareg ne pourra pas tuer mon amour pour mon pays. Il y a beaucoup de maliens de cette ethnie qui ne sont pas avec ces bandits de grands chemins  et sont victimes comme moi et sont considérés comme des rebelles à tort. Je me refuse à accepter comme eux ce sobriquet d’azawadienne car ce pays n’existera jamais avec l’aide Dieu.

Je sais pouvoir compter sur vous pour nous libérer de ce joug qui se dit djihadiste nous souffrons beaucoup acceptons la situation  avec résignation car  l’espoir que le Mali reviendra est plus fort que tout.

Monsieur  le président,  je sais compter sur vous pour lutter pour qu’il le reste.

J’espère fêter le Mouloud à Tombouctou, sous le drapeau malien comme protection, libre de m’habiller comme je le veux, de sortir quand je veux, d’aller où je veux avec qui je veux comme avant.

Et que Dieu préserve le MALI !

Une  Malienne