Baba si farkaye baye isé kan du bari…

Du charabia? Non juste du djerma !

Oui encore une fois me voici avec un autre proverbe de cette langue que j’adore. Elle constitue mon lien avec mon pays d’adoption.

Je traduis pour vous:

Baba si karkaye baye isé: Celui dont le père ne connait pas l’âne.

Kan du bari: Qui a eu un cheval.

Imaginez cette personne et la misère qu’il va faire connaitre à ce cheval qu’il passera certainement la journée sinon tous le temps à chevaucher.  Le pauvre animal ne peut tenir longtemps.

Ce proverbe va parfaitement avec les pays africains et la démocratie. Je dirai même le Mali (un proverbe Haoussa ne dit-il pas :  Pourquoi dire que le singe ressemble à un homme au lieu de dire qu’il te ressemble?)

Les Africains n’ont pas compris la démocratie, dit-on à peine l’élection annoncée, presque tous les quartiers de la capitale ont des candidats. Suivez-mon regard vers l’île à l’aine de l’Afrique.

Non regardez vers moi. Bamako. Que de candidats à la magistrature suprême d’un pays aux abords du gouffre. Avec une « ex-junte » qui continue à flirter avec le pouvoir comme ce mari qui offre des boites de chocolats à son « ex-femme après la procédure de divorce. Ils dominent et sont aimés à Kati. Les fonctionnaires de Bamako leur font la courbette, personne ne veut quitter son poste si juteux.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s