CPI: ouverture du projet de Ahmed Alfaqi pour la destruction de mausolées à Tombouctou

L’ancien chef de la  » Hesbah » – police islamique- d’Ançardine à Tombouctou,  Ahmed ALFAQI comparait aujourd’hui devant les jurés de la Cour Pénal International pour les crimes de destruction de 9 mausolées et de la grande porte de la Mosquée de Sidi Yahia, à Tombouctou.

Durant l’occupation du nord du Mali par les groupes armés, les populations – faut-il préciser noire?- ont été les cobayes des pseudo-djihadistes qui ont mis sur pieds une organisation pour mettre à terre l’islam beaucoup trop démocratique de Tombouctou . les habitants , leurs mœurs, leurs comportements ( une certaine mixité dans l’éducation) , les pratiques religieuses et mêmes des considérations raciales…

Ainsi , la police islamique voulu imposer un habillement qui était déjà de mise à Tombouctou, le port du voile, par intégrale hein, mais celui de leur femmes, les femmes arabes et touarègues…

La police islamique interdit tout les relations amicales entre hommes et femmes comme cela est de mise dans la vieille cité. je vous explique. A Tombouctou , il existe ce qu’on appelle KONDAYE, des groupes de jeunes qui ont le même age , des deux sexes qui se réunissent chaque semaine pour manger, discuter chez l’un d’entre eux!!! ils grandissent et vieillissent dans ces groupes qui ont des noms. Avec l’occupation point de réunion, pas de plaisanterie entre homme et femme , au risque de se voir arrêté et soumis aux coups de fouets.

Les prières dans les mosquées ont été transformés par Ançardine qui a interdit la Fatiha – prière commune- d’après les rakats réglementaires conformément au rite wahhabite. les Tombouctiens sont plutôt pacifistes, « dans la mesure où cela n’a aucune incidence sur notre prière, faisons-le » a recommandé le grand Imam Ben Essayouti.

Ce qui est encore une plus consternant , il y avait des viols collectifs et des mariages  forcées bizarres – car je ne trouve pas d’adjectifs idéales pour les qualifier- qui ont été scellés par les djihadistes. Ainsi , les parents des filles convoitées etaient forcés d’accepter la forte somme qu’ils proposent contre leur progeniture, ensuite la jeune mariée devient une esclave sexuelle , sequestrée , elle etait victime de viol collectif car ne connaissant pas son mari en personne.

C’est consternant de voir ALFAQI à la cour Pénale International pour ce chef d’accusation alors que les exactions qui ont été faites sur les personnes durant son « règne » à Tombouctou ont été bien pire.

palais de justice islamique à Tombouctou , novembre 2012

Ces mausolées ont-ils plus d’importance que les êtres humains?

ALFAQI est-il le seul coupable à arrêter et à juger?

Ces questions vont non seulement à la CPI , mais aussi aux autorités maliennes , à la communauté internationale et aux Nations Unies qui jouent le rôle d’arbitre depuis le début de ce soit-disant processus de paix. Impuissant , nous avons vu les autorités maliennes, libérer Hoka Hoka , le juge islamique qui ordonnait les sentences selon sa charia: membres coupés, femmes enfermées dans des conditions inhumaines, mariages forcées, bien confisqués; et meme un homme tué!!!

Libre aussi est Hamad Mossa; celui qui a remplacé ALFAQI à la tête de leur police des mœurs, sous ordre des groupes armés qui ont fait libérer tous les acteurs des crimes contres les mêmes populations qu’ils prétendent représenter … Bon! il faut que je mette de l’eau dans mon vin parait-il! ils sont revenus en ville avec cette histoire d’autorités intérimaires….

Sachez une chose , chers lecteurs… le processus de paix, cet accord de paix ne dépasse pas le papier froid sur lequel il est couché, car les populations de la région de Tombouctou continuent d’être les victimes de ces mêmes hommes qui l’occupaient… Ils continuent à errer et à dévaliser les villages, leur prenant le peu de vivres et de biens dont ils disposent….

Les excuses d’ALFAQI à la Hayes n’y changeront rien…

Une condamnation d’ALFAQI n’y fera rien…

L’injustice est trop grande au Mali.

Un couple recroit 100 coups de fouet à Tombouctou… vous pourrez identifier Alfaqi donnant les premiers coups de fouets…

mais il semble que nous autres d’albilali soudan ne representons pas beaucoup comparés à  » nos mausolées ».

Faty

Activiste-Blogueuse

 

 

 

 

 

Mali: retour vers le passé #1

manifestations du 17 aout 2016

La date du 17 aout est rentré solennellement dans  l’histoire du Mali. Il y avait bien sur déjà eu des alertes pour des menaces sur la liberté d’expression dans ce pays qui se veut démocratique après le coup d’état du 22 mars 2012 qui a remis ses comptes de démocratie à zéro. En effet; le journaliste Birama Touré est porté disparu depuis le 29 janvier 2016. Mais c’est l’arrestation du chroniqueur radio Mohamed Bathily qui a mis le feu aux poudres.

En effet , celui qui est appelé  Ras Bath ou encore Rasta est connu pour ses émissions peu tendres qui ont des thèmes basés sur l’actualité, s’en prenant à des membres du gouvernements, des acteurs de la vie politique malienne … Rasta non seulement ne mâche pas ses mots pour dénoncer la corruption , le népotisme, les religieux, les griots…, mais en plus , n’hésite pas à appeler certains par leurs noms avant de les qualifier de mots peu courtois – insultes-.

ras bayh

Il a son auditoire, qui écoute son émission – carte sur table- religieusement, prenant ses déclarations pour argent comptant, se contentant de ses  » j’ai des preuves » pour  toute preuve.

J’ai forgé mon opinion sur le « rasta » dès la première émission que j’ai vu qu’il présentait sur la deuxième chaine de télévision nationale – oui ! la chaine 2 de l’ORTM qui s’appelle TM2- où il présentait une émission sur le rastafarisme assaisonné de citoyenneté dans un langage qui ne m’a point plu car jonglant du français au bambara avec parfois quelques citations en anglais.

Quand un animateur qui se dit activiste ne trouve à redire que sur les connexions politiques de la jeunesse de Gao lorsque 3 d’entre eux sont abattus lors de la marche. Nous savons tous – au Mali- que tous les mouvements et associations des jeunes sont instrumentalisés et manipulés par les politiques au Mali, du nord au sud, mais cela ne permet pas de dénigrer les efforts de ces jeunes de Gao pour le Mali. Encore moins de cracher sur ces innocentes personnes qui ont été les victimes des balles de militaires maliens.  Son discours était différent quand ce sont les casques bleus de la Minusma qui ont tiré sur les mêmes jeunes de Gao, qui , j’ai l’impression , son pris pour de la chair à canon!!! d’autres – les adeptes de rasta et un désormais ami de la CMA, il se reconnaitra!- diront certainement que ce sont mes origines et mon lieu de vie – Tombouctou- qui me rapprochent des jeunes de Gao, et que mon opinion est conditionné.

Mais je ne pense point qu’on puisse se dire musulman, aimer son prophète Mohamed et refuser la profession de foi!!! Allah est seul est unique! Tu te dis activiste, militant des droits de l’homme et accepter qu’on tire à balle réelle sur des citoyens sortis manifester!

Il faut dire que le désormais célèbre Ras Bath avait ses raisons et choisissait les victimes à chaque emission, au grand plaisir de ses fans.

Son clash avec le prêcheur Bandjougou a défrayé les chroniques à Bamako en juillet, ensuite a suivi les émissions sur les déguerpissements des kiosques sur les voies publiques initié par la gouverneure de Bamako AMI KANE, puis l’armée malienne et son général Didier Dacko…

Et voici l’animateur vedette de la radio Maliba annoncer son interpellation vers 20h par la police juste avant un numéro de son émission « Carte Sur Table ».

Et , ses amis – ou pas- de lancer à travers les réseaux sociaux des appels à manifestation pour qu’il soit libéré durant l’audience qui a été annoncé pour le 17 aout.

Et voici la cours du tribunal envahit par des manifestants de tout genre; téléphones  en mains, criant de libérer leur messie, leur porte parole, celui qui ose dire au Mali ce que d’autres n’osent – enfin selon eux hein!!!- quelle auteur disait que la foule  » aime le peuple, craint la foule »?

La foule-là s’est défoulé, détruisant le tribunal, brulant les voitures qui s’y trouvent , y compris celle d’un des avocats de Ras Bath.

Mais , malheureusement un des manifestant est mort , sous la balle assassine des forces de l’ordre… et le Mali bascula sous une dictature – enfin pour moi hein!!!-. c’est à croire que les nombreux voyages de notre monarque ont porté! Un de ses derniers hôtes a dû lui glisser le coup du blocage des réseaux sociaux!!!

(à suivre…)

 

Faty

Activiste-Blogueuse