Je suis malienne et mon president est un sapeur congolais

000_arp4068386_0Le president malien, Ibrahim Boubacar Keita -IBK-a été  élu président à une periode critique, 2013. le pays etait divisé en deux, le sud entre les mains d’une junte insaisissable , décidée à garder le pouvoir et à maintenir le pays dans un état vegetatif et le nord abandonné aux mains de groupuscules armés parfois nourris à l’eau d’Aqmi quand ils ne sont pas indépendantistes , sinon pires -Djihadistes-.

IBK , a battu campagne sur la fibre patriotique des maliennes, avec son fameux slogan  » le Mali d’abord ». Les maliens attendaient l’IBK tranchant du temps où il etait premier ministre de Alpha Oumar Konare, ils se retrouvent avec un president voyageur, plutôt absent et même parfois etrange, sinon étranger .

f903155909e77138e5f4b1af11c895fd_hEn fait, mon impression, est que notre président est congolais et qu’il appartient à cette société des sapeurs et des ambianceurs si célèbre. Nous le savions bon viveur, les mauvaises – ou bonnes – langues disent que c’est sa vie à Paris qui en a fait un jouisseur, mais nous decouvrons que c’est un vieil homme bien elegant, qui ne se laisse point faire par l’âge ou la maladie.

Notre president est toujours tiré à quatre épingles, portant l’habit de maître – styliste-pour la circonstance adéquate, avec ce chapeau et cette belle rose qui aère ses tenues.

fb_img_1479216567263Le sapeur n’a pas d’âge, Le regretté Papa Wemba nous l’avait appris, mourant dans une belle tunique Versace. IBK en est l’exemple. Il est tellement versé dans la mode qu’il a créé son propre modèle – pour parler français malien,  il s’agit d’une manière de coudre le bazin.- il y a le modèle IBK , que lui même aime porter quand il s’habille traditionnellement, le préférant en blanc et le completant d’un bonnet blanc,  d’une belle montre suisse. Parfois , je me demande s’il ne voyage pas avec une coiffeuse, enfin je veux dire un coiffeur-maquilleur car le monsieur a toujours le visage luisant, même quand il tient des dicours tristounet et laisse échapper quelques larmes.

Devrions-nous etre tristes -nous maliens- de voir que le pays n’a pas bougé d’un iota malgré toutes ces négociations, ce gros document d’accord, ces communiqués de presse de toute par, toutes ces cérémonies ? Nous avons un président élégant, qui a un vocabulaire recherché qui voyage beaucoup.

A l’heure où jécris ce billet , notre  president represente élégamment le Mali au Maroc, bien que le ministre Mbo, minsitre de l’environnement et du developpement durable y soit.

N’est-ce pas le voyage qui construit l’homme ?

Publicités