Petit accident entre femmes

Bamako est une ville très particulière quand on se réfère à la circulation routière. Le nombre des motos étonnera celui qui vient d’autres cieux (à part Ouagadougou qui est pareille). L’étonnement ne serait pas dû aux couleurs variantes (et parfois criardes) des motos, à la vitesse frénétique des conducteurs (mais possible), ni à leur coiffureLire la suite « Petit accident entre femmes »

Une bagarre incroyable

Je suis rentrée très fatiguée de Dakar, souffrant horriblement de décalage climatique (je me demande si cela existe en réalité). Le Mali et le Sénégal, ont tous les deux le même fuseau horaire (GMT +0), mais je vous assure que la chaleur sèche de Bamako m’a happée dès mon premier pas sur la rampe de descenteLire la suite « Une bagarre incroyable »

Humour de coiffeuse africaine

Aujourd’hui, j’ai passé la journée chez des coiffeuses du grand marché de Bamako. J’y ai passé deux bonnes heures et je vous avoue que je ne me suis point ennuyée. J’y étais surtout pour accompagner ma sœur cadette, car je n’ai personnellement pas un goût prononcé pour cette torture que constituent les tresses africaines. JeLire la suite « Humour de coiffeuse africaine »

S’il y avait un prof de français parmi les salafistes à Tombouctou ferraient-ils autant de fautes d’orthographe?

Mais surtout ne leur dites pas que j’en suis un! En effet, ce titre m’est venu dès l’entrée de la ville de 333 saints en lisant leur première plaque. En arrivant au niveau du stade municipal où une plaque nouvellement peinte (j’ai eu envie d’écrire peinturé comme aurait dit beaucoup de maliens) je me suis demandéLire la suite « S’il y avait un prof de français parmi les salafistes à Tombouctou ferraient-ils autant de fautes d’orthographe? »