Baba si farkaye baye isé kan du bari…

Du charabia? Non juste du djerma !

Oui encore une fois me voici avec un autre proverbe de cette langue que j’adore. Elle constitue mon lien avec mon pays d’adoption.

Je traduis pour vous:

Baba si karkaye baye isé: Celui dont le père ne connait pas l’âne.

Kan du bari: Qui a eu un cheval.

Imaginez cette personne et la misère qu’il va faire connaitre à ce cheval qu’il passera certainement la journée sinon tous le temps à chevaucher.  Le pauvre animal ne peut tenir longtemps.

Ce proverbe va parfaitement avec les pays africains et la démocratie. Je dirai même le Mali (un proverbe Haoussa ne dit-il pas :  Pourquoi dire que le singe ressemble à un homme au lieu de dire qu’il te ressemble?)

Les Africains n’ont pas compris la démocratie, dit-on à peine l’élection annoncée, presque tous les quartiers de la capitale ont des candidats. Suivez-mon regard vers l’île à l’aine de l’Afrique.

Non regardez vers moi. Bamako. Que de candidats à la magistrature suprême d’un pays aux abords du gouffre. Avec une « ex-junte » qui continue à flirter avec le pouvoir comme ce mari qui offre des boites de chocolats à son « ex-femme après la procédure de divorce. Ils dominent et sont aimés à Kati. Les fonctionnaires de Bamako leur font la courbette, personne ne veut quitter son poste si juteux.

 

Publicités

Si tu dis que ta mère est belle, le soleil se levera

Ce proverbe que je connais dans la langue Djerma (sonrai parlé au Niger) parle des inconvénients du mensonge.

Il -le mensonge, son auteur- est toujours dévoilé quand la situation qui le favorise change. Ta mère est belle ? Tu peux le dire parce qu’il fait encore nuit, avec un soleil ouest-africain, pour parler comme les africains du centre. Tout le monde peut se faire une idée sur le physique de n’importe qui.

J’aime utilise ce proverbe en classe, pendant les cours de législation scolaire et de morale professionnelle pour parler de l’importance de l’effort d’apprendre pour un enseignant.

En effet, doit-on se permettre de tricher en classe lorsqu’on veut être un enseignant? Non !

D’ailleurs, tricher n’est bon pour aucun métier. Le mieux est de le maîtriser personnellement. Pour le maître, ce serait même impossible d’utiliser un bout de connaissance écrit sur une cuisse ou un papier fin.

J’aime le compléter avec un autre proverbe, Bambara cette fois-ci :  » Celui qui trompe son père en lui disant qu’il s’est marié, n’a pas trompé son père… »

Il  passe seul la nuit non? Qui en souffre le premier?

C’est un problème d’homme je crois…  Sur ce coup en tout cas !