Le Mali de plusieurs réalités

le Mali fait la une des journaux depuis maintenant plusieurs années, à commencer par l’occupation des 3/4 du territoire par des groupes armés de tous bords ( indépendantistes, djihadistes, bandits et autres trafiquants de drogues affiliés à AQMI).

Ce pays a plusieurs réalités. la capitale semble à des années lumières des régions.

bamako1
Bamako. La capitale. Toute la classe politique s’y plait. Ils y font leurs coups foireux, leurs détournements de fonds, leurs transactions inimaginables. Tout le monde veut y avoir une villa. Ils se battent pour. Des policiers aux prédicateurs en passant par le rebelle indépendantistes , chacun y va de son talent à voir les biens communs à son nom.
Il ne faudrait pas que j’oublie les agents de l’administration qui soutiennent les politiques sous leurs manches en contre parti, le parti au pouvoir s’organise pour garder le pouvoir! Du bon donnant donnant. On se demande parfois qui donne le souffle à cette administration gangréné par la corruption et la népotisme.
Bamako. La capitale qui se moque bien de ce qui se passe dans les régions. Que dis-je? Des enfants y sont enseignés dans des classes en paillotes. Elle se contente de payer des milliards à des sociétés pour la rendre belle au regard des visiteurs. Elle se moque bien des problèmes que le pays connaît. Sait-elle même que le Mali devrait s’étendre jusqu’à Kidal bien qu’aucun signe de l’État , à force parler un représentant du pays , n’y sont tolérés ? Sait-elle que la menace n’est pas qu’à Kidal l’interdite, mais aussi au centre, à l’est ? Que des embuscades se font nombreuses à Nampala , juste dans la région de Ségou? Que les populations des zones reculées sont abandonnées à elles-mêmes et aux hommes des groupes armés qui n’hésitent pas à piller, voler, violer, braquer???
Et pourtant Bamako et ses dirigeants ne peuvent ignorer cette réalité. Elle se contente de se cramponner à l’accord pour la paix pour se dire que tout est rose.
Les groupes armés se vendront et Barkhane est supposé se charger de ceux qui passent pour les djihadistes. La Minusma ferra de la présence. C’est simple au final.
Oui simple. Mais triste.

Le pays nous échappe et Bamako et sa classe dirigeante reste glamour, toujours entre 2 avions. Quémandant et acquiesçant. Le citoyen malien n’a t-il pas dit que c’est la recherche du pain quotidien qui l’intéresse ?

Madame Konaré, la paix au Mali doit être une affaire malienne d’abord….

Prof. Adam Ba Konare

La crise politique que le Mali connait semblait ne pas beaucoup intéresser certains acteurs passés – ou pas- de la vie politique malienne  jusqu’à cette visite du tout nouveau président français Papa Macron ( pour conserver le respect dû au président de notre mère  patrie colonisatrice).

Quelle surprise de voir Madame Ba attendre que les français élisent Macron à la présidence  de notre pays  de la France pour lui adresser une lettre ouverte, de plus. 

Bien belle , la leçon, mais je la trouve bien en retard, et surtout à la mauvaise personne.  mais bof! d’autres me diront que seuls les présidents surtout ont le pouvoir de sortir notre historienne de renom de sa retraite.  Sa dernière réaction médiatique date de la visite du si bien nommé, Nicolas Sarkozy à Dakar,  sur  le « drame de l’Afrique » qui  viendrait du fait que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire. […].

Nous autres maliens sommes passés par milles malheurs évènements du coup d’état du loufoque capitaine Sanogo à l’occupation de Kidal par le conglomérat de rebelles apatrides , de pseudo-djihadistes et de narcotrafiquants coupeurs de chemins.

Nous avons beaucoup encaissés, mais Madame Ba – et son mari,  l’ancien président de la république du Mali Alpha Oumar Konaré – sont restés muets. A en croire que la vie politique du Mali, l’occupation du pays, ce président promeneur que les circonstances ont conduit au pouvoir  ( et qui d’ailleurs semble l’avoir oublié) .

une lettre ouverte qui commence par des commentaires sur les conditions des élections en France, des éloges du tout jeune président que la France s’est trouvé , face à la menace la dame au discours nationaliste et xénophobe.    » Il est donc là, ce nouveau président, jeune et beau. Beau comme un Dieu grec, ou comme une star de cinéma. Mais ça, c’est une autre histoire… », évoquant les états d’âmes du peuple français et les missions que Macron se proposait pour ce quinquennat au sommet de l’état français  » rendre aux Français cette confiance en eux depuis rendre longtemps affaiblie parce que depuis des décennies, la France doute d’elle-même »…

je n’ai pu étouffer un rire de pleine gorge!!! les français!! les français!!!! la France !!!Macron!!! PS!! République!!!!

Mais diantre où mettez vous le Mali dans cette lettre madame Ba?

N’êtes vous pas malienne? le Mali ne vous préoccupe t-il pas plus que cette France???

Nous aurions aimé savoir ce que Madame Ba pensait de notre président ou de son enfant qui semble se préparer à hériter du pouvoir par le truchement d’un nouveau parti d’état!!!

« Et pourtant, votre champ de bataille, le Sahel, est miné, tant au propre qu’au figuré, monsieur le Président. Les populations du Nord Mali le savent. Ne vous laissez pas emporter par la seule fougue guerrière. N’exaltez pas la seule solution militaire.  »
dites-vous pour évoquer le complexe problème sécuritaire que nous connaissons au Mali.  c’est à croire que le Mali et tout le sahel sont un département de la France!!!

c’est vrai que c’est un champ de bataille, mais qui accueille d’autres combattants, notamment l’armée malienne et la MINUSMA  qui ont autant de victimes que la force française dont vous parlez si bien dans cette lettre pas aussi ouverte que cela.

Madame, vous semblez réduire la connaissance du problème sécuritaire du Mali  aux populations du nord Mali  du nord DU Mali , a y croire qu’ils sont les seuls à savoir que la solution militaire ne peut y apporter la paix .

Pourtant l’Etat français est bien situé dans cette histoire de rebellion cyclique que nous connaissons au nord dès les premières heures de l’indépendance malienne. Vous êtes historienne. Je ne pense pas vous l’apprendre!
Je ne pense pas vous apprendre non plus que l’accord de paix est imposée à ces populations qui n’ont d’autre issu que de l’accepter. Bien que des membres de société civile y auraient participé , nous savons qui et comment sont ces représentants. Les autorités intérimaires en sont la preuve. Le gouvernement malien s’est entendu avec les groupes armés pour distribuer la gestion des régions aux les membres des groupes armés, sans aucune considération pour la volonté ses populations. La communauté internationale est le garant d’un pacte international en faveur de ceux qui ont attaqué la république et l’ont mis en péril ! Ils font des campagnes de sensibilisation aux différentes structures sur l’accord de paix , comme s’il s’agissait de ces compagnes de sensibilisations que nous connaissons sur des problèmes de santé ou l’abandon de pratiques néfastes , alors que les meurtres, les vols, les viols, les braquages de villages entiers continuent dans le grand nord.
La voix de la paix et l’avis de la population pour avoir la paix n’a aucune valeur aux yeux de la France qui continue son lobbying.
Chère professeur, ce qui est en train d’être mis en œuvre est bien éloigné de la paix véritable et de la réconciliation des communautés qui ont été durement éprouvées par ce conflit ! Malheureusement, c’est du ramassé qui est encore une fois entrain d’être fait, avec un détachement désolant ! On ne pense encore qu’au profit !

Qaund on fait venir les anciens rebelles pour essayer de nous berner alors que la douleur et le ressenti de l’occupation, cette injustice qui semble entérinée sont un grand obstacle à la paix.
Madame. Merci pour votre lettre.
Merci de quitter ce mutisme des intellectuels que nous autres maliens lambdas ne comprenions pas.
Merci de rester une intellectuelle embourgeoisée !
Loin des problèmes réels du Mali, qui écrit une lettre ouverte au président français au lieu d’en écrire une au président promeneur que nous avons!
Merci de ne voir une solution au problème du Mali uniquement qu’en  la France.
Merci !
Vraiment !
Madame.

Mais pourquoi les enseignants du nord du Mali sont en grève illimitée ? #4

Une rue de Tombouctou

Carte sur table!

C’est une chose de n’avoir pas ouvert des IPRES( inspection pédagogique régionale de l’enseignement secondaire) dans les régions du nord. C’en est une autre de faire déplacer les professeurs servant hors des chefs-lieux des régions pour se faire inspecter dans les chefs-lieux des régions.

Les agents normalement se font inspecter sur leur lieu de travail. Les inspecteurs ne touchent-ils donc pas des frais de déplacement ? Prétexter être la cible de prédilection des bandits, me semblent être encore une fois, un argument tiré par les cheveux. Trop, c’est trop.

Carte sur Table !
Qu’est ce qui maintient les services financiers des régions du nord à Bamako?
Nulle part dans ce monde, nous ne sommes à l’abri des désagréments de l’insécurité. Les bandits armés ne s’intéressent qu’à l’argent liquide, pas à la paperasse. Prétexter être la cible de prédilection des bandits armés est un argument un peu tiré par les cheveux.
Aussi, pour avoir un papier ou une signature qui, en temps normal, n’est que l’affaire d’une heure au plus, il faut attendre des semaines. Pour la prise en charge des accessoires de salaire, il faut des fois plusieurs « aller-retour » à Bamako. A ces maux, s’ajoutent les erreurs et les omissions devenues fréquentes ces temps-ci, dans le traitement des salaires. Trop, c’est trop.

Signé Dramane Traoré, secrétaire aux revendications du collectif  des enseignants du nord , professeur de Mathematiques au Lycée Mahamane Alassane Haidara de Tombouctou

 

Pourquoi les enseignants de Tombouctou sont en 1grève illimitée ? #3

Première épreuve à l'Hégire
credit photo: Faty

Ainsi donc, ce mercredi 25 avril, l’académie de Tombouctou était aux côtés de l’AEEM  ( association des eleves et etudiants du Mali) pour tenir une grand-messe au lycée de Tombouctou et assurer aux élèves qui semblent désabusés qu’il n’y aura pas d’année blanche malgre les 72 jours d’une grève illimitée des enseignants du collectif des enseignants du nord  !
Il semble que c’est seulement l’issue de l’année qui leur importe le plus!
Haha! Chers enfants, vos enseignants ne vous ont pas évalué depuis la rentrée scolaire, ils n’ont pas donné les sujets des compositions que l’administration vous à colmaté, ni procédé à leur correction, vous ne faites pas cours depuis 72 jours….mais ce n’est pas grave !
VOUS N’AUREZ PAS UNE ANNÉE BLANCHE !
Ils vous en assure! Ils s’entendent avec l’ AEEM , même si ce n’est pas elle qui grève ! L’essentiel n’est-il pas de ne pas rester dans la même classe pour vous et vos parents?
Vous avez bien entendu ce que vous et vos parents veulent entendre « VOUS N’AUREZ PAS UNE ANNÉE BLANCHE  » parce qu’ils ont pu obtenir des notes pour vous et les enfants de ceux qui sont un peu mieux lotis , qui sont dans les écoles privés ont eux étudié !
Ne vous inquiétez pas , ils vous assurent que VOUS N’AUREZ PAS UNE ANNÉE BLANCHE !
Vos professeurs peuvent continuer leur grève !
Vos parents peuvent rester dans leur mutisme !
Vous pouvez rester dans votre paresse!
de toute façon VOUS N’AUREZ PAS UNE ANNÉE BLANCHE !

Que ces fainéants d’enseignants continuent leur grève illimitée !

La face du monstre, que dis-je , du ministre sera sauve ! Ils trouveront un autre gueulard de communicateur pour venir nous dire que nos élèves n’ont pas le niveau !

Comme si c’était de notre faute !

 

Mais pourquoi les enseignants de Tombouctou sont-ils en grève illimitée? #2

FB_IMG_1493249975860La répétition est pédagogique.
Je ne me fatigue jamais à reprendre certaines choses pour que le maximum de personnes comprenne bien ce que je m’évertue à expliquer.
Les enseignants du nord du Mali font l’objet d’une dédaigne sans commune mesure de la part l’éducation nationale. C’est incroyable mais pourtant vrai!
Je ne vais pas loin. Je vous l’explique en me basant sur ma propre personne.
Je suis enseignante depuis 2007, 10 ans aujourd’hui. Je suis encore professeur titulaire. Pourtant les textes sont simples : Je devrais avancer chaque 2 ans de fonctionnaire stagiaire à professeur titulaire et de titulaire à professeur principal …
Je n’ai pu passer ma première inspection pédagogique qu’en 2015 , avec la création de la direction de l’inspection régionale de Mopti. Cela laisse notamment le paiement d’un rappel de 6 ans pour le statut de professeur titulaire, comme il a été le cas pour tous mes amis promotionnaires enseignants qui d’ailleurs ont aussi perçu les arrièrés pour la principalisation aussi. Moi j’attends encore de passer ce test! Pire, je devrais m’attendre à ne pas percevoir les rappels !
Et ben, figurez-vous que ceux des ressources humaines , dans leurs bureaux climatisés de Hamdallaye ACI 2000 ont jugé que c’était trop d’argent pour ces enseignants du nord et ont sorti une décision stipulant que seulement une année d’arriérés sera prise en charge. Essayez de compter notre manque à gagner !
D’autres, dont le gouverneur de Tombouctou, un ancien directeur de cap et d’académie diront ne pas le savoir !
Certains de la société si vile , diront ne pas le savoir !
Et ben nous n’allons jamais laisser tomber nos droits !
Ils trouvent de l’argent pour des groupuscules armés qui ont tout détruit au nord , se servant des tables-bancs de nos écoles qu’ils avaient occupé, pour bois de chauffe ! Mais nous notre dû se perd !
Nous greverons jusqu’à ce qu’on nous remette dans nos droits !

Mais pourquoi les enseignants de Tombouctou grèvent- ils ? #1

Comme un couperet qui pourrait tomber sur nos têtes, on veut nous -enseignant du secondaire à Tombouctou- faire savoir que le lycée de #Tombouctou manque de professeurs alors que certains d’entre nous perçoivent des salaires tout en travaillant dans des institutions internationales à titre personnel!
Et ben!  c’est quelque chose que notre syndicat dénonce et condamne avec énergie!
Ce coup-là est un secret de polichinelle !
Ceux qui jouissent de ces doubles emplois profitent d’un système que tout malien pourrait reprocher à cette même administration , qui permet des situations aussi malhonnêtes ! Même si ces personnes étaient dénoncées, l’affaire n’irait pas bien loin, car concernant des personnes politiquement introduites dans cette sphère administrative!
Mais faites des rapports mensongers sur les agents qui dérangent  » elle ne vient jamais en classe, elle manipule les élèves, elle parle mal de moi, cest une dévergondée, d’ailleurs elle travaille à la minusma! » Et voici ces rapports qui débarquent chez les grands manitou!
S’il est vrai que vous aviez le pouvoir et que vous allez continuer nous tenir à nous nuire administrativement , nous aussi continuerons de nous battre et de revendiquer notre droit !
Et que cette société si vile se tienne à l’écart !
Qu’elle ne nous raconte pas cette histoire de  » ce sont les enfants que vous devez voir! »
Pourquoi le gouvernement et son administration ne voit-elle pas elle aussi – et surtout – le destin des enfants ? Pourquoi laissent-ils quelques hommes nous maintenir à l’écart ? Pourquoi n’y a-t-il pas de direction régionale de l’inspection comme prévu ? Il n’y a pas d’enseignants maliens acceptant de venir servir à Tombouctou ?
Pourquoi les services financiers restent-ils à bamako alors que les banques sont-là ?
Pourquoi produire des textes juste pour nuire aux enseignants de Tombouctou ?

Notre grève illimitée dénonce cette discrimination !

Faty en plein correction
Credit Photo: Faty

Tombouctou: les autorités interimaires seront-elles installées demain?

Les autorités interimaires sont un point de l’accord pour la paix et la réconciliation qui a été signé entre les autorités maliennes, les groupes armés et la communauté internationale, sans grande considération pour l’avis des populations de toutes les populations ( de l’ensemble du Mali) ou d’autres groupes armés de la région, le Congrès pour la justice de l’Azawad ( CJA)et d’autres groupes d’autodéfense. En l’absence du Maire , Aboucrine Cissé et du président sortant du conseil régional Mohamed Ibrahim.

Allez comprendre pourquoi ce jeudi s’impose!

received_1293250304062522
Marche de la société civile à Tombouctou

Ces autorités devraient être choisis selon un consensus impliquant tous les acteurs des différentes régions. Mais le constat est amer.

Ces installations d’autorités intérimaires imposées ressemblent plutôt à une passation du pouvoir aux groupes armés qui avaient mis ces régions à sac en avril 2012. Ils ont réussi un tour de maître en effaçant comme par magie toutes les exactions qu’ils ont fait subir aux populations de Gao  et de Tombouctou pour vouloir en devenir les dirigeants.

Il faut dire que les autorités maliennes, sa communauté internationale et ses groupes armés peuvent facilement oublier des crimes qui ont été commis au nord, ils peuvent minimiser le désir de justice, mais ils ne pourront jamais faire oublier aux victimes les visages de leurs bourreaux.

Quand on met des autorités, c’est très certainement par soucis de développement pour une communauté qui se sens représentée.

Et bien ce n’est un secret pour personne que la liste des personnes que les autorités maliennes , en conservation – chose bizarre- avec la CMA  ne représente en rien les habitants de la cité des 333 saints, d’où leurs rejets, maintes fois exprimés à travers des marches, des articles, des réactions de citoyens actifs ( comme moi  et moi ) sur les réseaux sociaux . Ces autorités ne sont pas intérimaires, elles sont imposées !

Rien ne nous prouvent que des individus mal intentionnés qui ont pris des armes contre l’état malien , qui n’ont pas hésité à livrer les populations qui ne sont pas de leur ethnie à un groupe djihadiste, ne vont pas encore une fois s’en prendre à ces populations.

received_1245842045470015

Je ne veux absolument pas faire dans l’ethnocentrisme ou le nombrilisme régionaliste grégaire, mais n’importe quel observateur du Mali se rendrait compte qu’il y’a erreur sur la marchandise:

-quand on regarde la liste des autorités intérimaires,  des touaregs et des arabes .

– quand on regarde la liste des leaders des groupes armés , des touaregs et des arabes

– quand on s’amuse à avoir une réunion avec les acteurs de la société civile , un mariage ou une petite marche de la société civile de Tombouctou, des bellahs, (excusez moi le mot mais je le préfère à touareg noir ) , des songays et des arabes

Mais les préoccupations de la populations semblent être le dernier souci du gouvernement malien qui a quitté son mutisme et son immobilisme dans le domaine de la recherche de la paix depuis la déconfiture militaire de mai 2014.  Ils veulent colmater une forme de paix, appliquer ce fichu accord pour la paix et la réconciliation, livrant les populations sur un plateau d’ or à un groupe armé ( la CMA) qui en veut à cette majorité d’être l’épine dans leur pied ( projet d’une république indépendante d’azawad ).

Je suis perplexe concernant cette gestion de la crise et la paix façon qu’ils font miroiter! Il est clair que ces hommes ont pris les armes pour avoir la seule chose qui continuait à échapper à leur groupe – je ne veux dire ethnie- : le pouvoir !

Ils sont prêts à tout pour l’obtenir ! Ils nous l’ont démontré en 2012. Ils nous ont mis dans une situation de non retour car désormais nous sommes tous sous la menace des pseudo-djihadistes et des bandits armés qui pillent sans vergogne les villages.

Demain , la circulaire du gouverneur de Tombouctou indique que la CMA, aura son petit à la tête de la grande région de Tombouctou avec les bénédictions de Bamako et de New York ( nations unies). Il pourra continuer à faire des voyages exprès à Bamako et à passer la journée à téléphoner , car je ne vois aucun cahier de charge à son actif. D’ailleurs comment pourrait-il en avoir, il n’a point été élu ! D’ailleurs même celui qu’il remplace n’en avait pas et à magnifiquement ignoré le PDSEC de la région, se contentant d’être une bonne imitation de notre président de la république, appliquant l’adage  » ma famille d’abord  » .

Les habitants de Tombouctou sortiront-ils demain pour clamer leur opposition à ces autorités imposées ? Je n’en suis pas très sûre ! Cest une population qui aime rester dans sa zone de confort, prônant le pacifisme à l’excès ! Ce pacifisme les mènera sûrement à leur perte!

J’ai dit!