Tombouctou : encore un attentat malgré les restrictions sécuritaires

les attentats avec cette méthode complexe qui consiste lancer des roquettes sur le camp des forces des Nations-Unies, à faire exploser des véhicules piégées et remplies d’explosif et  enfin à tirer sur  tout ce qui bouge, sont  malheureusement devenues presque une habitude pour les habitants de la vieille cité historique de Tombouctou.

IMG_20171223_215756_693

le dernier attentat avait meurtri la ville, 5 jeunes travaillant  à Securicom, une compagnie de gardiennage avaient trouvé la mort. Je me rappelle que même le jeudi dernier, vers 10h , quand je me laissais fouiller par un d’entre eux, je m’indignais de ne voir aucune arme sur eux,  ni de barrière qui pourrait les protéger d’une voiture piégée.

Les deux casques bleus sensés veiller au grain , sur le minaret qui a été dressé semblent encore plus distraits.  l’un regardait vers nous alors que l’ordre ne cessait de se retourner. je n’ai pu m’empêcher de les traiter de  » jitinté » une personne  paniquée dans ma langue maternelle ( le songhoï). quand un véhicule porte le sceau  » UN » des Nations-Unies, ils lui permettent de se diriger directement vers la grille alors que les véhicules étrangers se garent sur le coté droit, examiné avec l’engin surmonté de miroir.  Pas de fouille des cabines, ni des bagages.  Pas de fouille au corps, juste le détecteur de métal passé le long des corps des passants.  En plus , un arriéré mental , la bouche grande ouverte et baveuse , habillé d’une chemise militaire très sale semblait quitter les alentours.  Seydou, mon chauffeur du jour ( qui m’a  courtoisement amené à l’aéroport dans son véhicule) est entré dans une colère noire en voyant le petit:

– comment peuvent-il laisser une personne comme ça faire des aller-retours dans un endroit pareil? pourquoi n’arrivent-ils pas à prendre cette sécurité au sérieux alors qu’ils ont eu tellement de victimes parmi eux?

– wallahi bara habous  ( gratuitement) ! lui repondais-je , les casques

La sécurité et la fouille sont nettement plus sérieux à l’aéroport d’Adis Abeba me dis-je en me rappelle la manière dont les policières mes seins quand on débarque en Éthiopie.

je ne pouvais m’imaginer qu’un attentat d’une telle violence , si préparé allait se passer dans les mêmes lieux trois jours après.

Ce samedi 14 avril 2018, l’attaque a été très violente avec un bilan d’un casque bleu tué, deux autres blessés, ainsi que 7 blessés parmi les troupes de Barkhane qui sont les voisins de la MINUSMA dans le site de l’aéroport de Tombouctou.  6 civils ont été touchés de sources hospitalières.  15 terroristes  » neutralisés  » par la force Barkhane et la Minusma.

Les assayants etaient déguisés en casques bleus à  bord de véhicules  maquillés comme ceux de la Minusma et de l’armée  malienne.  Certainement décidés  à  prendre le contrôle du camp,  comme le suggère l’État  major français sur son site.

FB_IMG_1523836456826.jpg

Aujourd’hui le calme est revenu,  mais la population  a encore eu des frayeurs . la vie à  Tombouctou n’est plus tranquille car nul ne sait plus quand est-ce qu’il aura une attaque terroriste .

Publicités

Mali, seules les élections présidentielles importent…

FB_IMG_1521992297034Donc tout est rose dans notre pays du nord au sud en finissant par le centre ?
On encaisse les  » gentils mots des femmes de Kidal », on donne des trucs aux patriotes de Gao, on se fait un méchoui de chameau à Timbuktu pour distribuer du mil à Mopti et revenir triomphant à Bamako ?
Tout va bien. Chers citoyens maliens le Mali va bien. Nous allons faire les élections.
Une fois mon oncle réélu, nous reprendrons les problèmes résiduels où nous les avons déposé.
Que les pseudo-djihadistes brûlent encore d’autres écoles.
Que les bandits armés continuent à continuer leur butin de guerre avec les biens de l’État et des pauvres citoyens.
Que les groupes armés continuent leurs Hohaho autour de l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation. Qu’ils réclament le DDR, qu’ils crient azawad sur tous les toits… De Bamako à New York.
L’essentiel est que nous touchons juillet 2018.
Seule ces élections présidentielles.
Les hommes. Les femmes. Les enfants. Les chèvres pourront voter s’ils veulent, avec des cartes Nina, des cartes d’électeurs ou même des cartes de mouvements de soutien à mon oncle.
Faudra juste qu’ils votent.

Être une femme mariée au Mali: un supplice !

images (1).jpeg

le Mali est un pays bien bizarre. Incompréhensible.

Quand tu es étranger et que tu y arrives, tu te dis que les maliens sont des personnes bien gentilles, ouvertes, accueillantes. Surtout les maliennes. Ces mères de foyers qui accueillent tous les enfants comme les siennes.

Elles sont impressionnantes.

Extraordinaires.

Leurs filles te diront travailler pour mettre fin à leurs malheurs. Leurs fils aussi. Parfois. Quand ils ne travaillent pas à rendre leurs épouses aussi malheureuses que leurs pères se sont employés à rendre leurs mères malheureuses.

Je ne dis pas que le bonheur du foyer n’existe pas pour la femme malienne mariée.  Mais j’évoque seulement cette tradition qui veut qu’une personne qui a déjà vécu les violences dans son foyer s’occupe de l’éducation de sa fille et qu’elle ne fasse que la conditionner pour être le punching-ball de son futur époux.

Dans la majorité de nos sociétés, la femme est un être inférieur, qui est éduquée en prévision de son rôle de reproductrice et de bonne à tout faire.

D’ailleurs, chez certains, pire, ce n’est que de la main d’œuvre pour les cultures. Elle et ses enfants.

Le malien se dit moderne maintenant. Il va à l’école. Sait lire et écrire. Dispose d’une télévision [ et même d’un climatiseur] dan son salon, mais pourtant,  fait vivre sa famille dans des conditions plutôt abordables, mais , malheureusement, n’hésite pas à frapper la personne qu’il nomme compagne.

D’aucuns diront qu’il y a des circonstances atténuantes, le comportement de la femme qui n’est pas nette, trouveront la jalousie aussi comme alibi. Mais ne reprocheront jamais quelque chose à l’animal, qui oublie toute retenue, allant parfois jusqu’à tuer sa femme. Nous avons vu des cas tragiques provoquer l’émoi.

Mariam. Kamissa. Fanta dernièrement, assassinée jusqu’à Koulouba [ palais présidentiel], lieu de son travail. Tuée. Assassinées par leurs conjoints.

Certains, politiciens, parlent de la nécessité de s’émanciper pour la femme africaine, sans pour autant chercher à connaitre la vie de ces femmes. [Cc Macron]

On leur reproche les 6/7enfants par femmes. On ne cherche pas à connaitre les conditions dans lesquelles ces enfants sont faits.

Quand la femme se retrouve mariée à un bloc de muscles appelé  » HOMME » être suprême qui pense être le seul à avoir droit à des égards , au bonheur, au plaisir sexuel, elle se retrouve dans une prison, qui n’est même pas dorée.

Quand tu te maries, ces mêmes femmes qui étaient maltraitées, frappées par leur maris, te conseillent la patiente, t’enrobant dans cette chaine du silence dès que le prince charmant se transforme en tyran, violant.

Tu deviens la propriété de cette personne, qui peut te couper du , t’empêcher même d’exercer un métier si cela lui chante! Ton corps et même ton esprit lui appartiennent.

Tu veux planifier les naissances de tes enfants ?  Il faut qu’il soit d’accord !

Adhérer à une association ? Faut avoir son aval!

Un téléphone ? Son accord est requis même si tacite, car il se donne le droit de te le prendre, regarder ce que tu en fais, te demande des comptes quand des personnes qu’il ne connait pas t’appellent. D’ailleurs, tu ne seras pas étonnée qu’il exige que tu quittes les réseaux sociaux parce qu’il pense que des pervers ( qui te dragueront très certainement) s’y trouvent ou qu’il te fasse une scène parce qu’il t’a appelé et trouvé en conversation avec une autre personne  » pourquoi je t’appelle et je ne te trouve pas ! Tu parlais avec qui?  » te dira-t-il d’une voix courroucée !

Quand il n’estpas éduqué, c’est pire. Toutes les occasions sont bonnes pour te donner des coups. Comme à sa vieille moto qui refuse de démarrer.

D’ailleurs, le mari analphabète est encore pire! Il te fera  vivre dans des conditions difficiles, pour le mieux avoir le contrôle sur toi. Une femme sans pouvoir économique est une femme à la merci de son mari.

Beaucoup trouvent la malienne courageuse. Au four et au moulin. Qui n’est pas impressionné par ces bouts de femmes qui parcourent les foires des villages, toujours un enfant au dos, vendant ou achetant des marchandises… Se battant pour sa progéniture. Alors que monsieur s’enrichit en silence. femme-enfant

 

 

 

Le Mawlid en 10 images à Tombouctou

Tombouctou est une vieille ville qui a une culture islamique reconnue en Afrique pour son engagement en faveur de la sciences et de l’enseignement depuis des millénaires.

Le Mawlid , qui commémore la naissance du prophète de l’islam y est la première et la plus grande fête à Tombouctou. Hommes, femmes et enfants se parent de nouveaux avis , confectionnés pour l’occasion et se retrouvent à la place de Sankoré pour la grande fatiha ( prière) l’après-midi du baptême de Mohamed [paix et salut sur lui].

Les différentes communautés qui font des lectures de coran et des Madaha [ poème à la gloire du prophète Mohamed (PLS)] convergent tous vers la place de Sankoré après la prière du Asr. ( vers 16h GMT) , ainsi que les habitants qui exhibent leurs beaux habits.

Le Mawlid est une fête que nombre de Tombouctiens aiment passer en famille!

Voici 10 📸photos prises entre la soirée de la  » naissance  » au  » baptême  » du prophète Mohamed ( une semaine ) à Tombouctou 📷

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Être enseignant au nord du Mali

Tableau noir
credit photo: maliactu.com

Le Mali est un pays incroyable. Le ministère de l’éducation  est encore plus incroyable! Mais Il résume parfaitement cette chose à b laquelle je ne trouve pas de nom. Certains l’appellent  politique.
Quand tu es un jeune enseignant recruté par ce qui est devenu la fonction publique des collectivités, tu rentre s dans une zone de turbulence financiere qui est pire que le chômage. Ainsi, jeune enseignant tu peux faire au moins 5 mois sans recevoir ton premier salaire.
Quand tu décides ou que tu te retrouves contre ton gré, enseignant au nord du Mali, tu vas te retrouver dans une drôle de situation. Tu te retrouves subordonné d’une  administration scolaire qui devrait être décentralisée et déconcentrée, Mais qui est loin de l’être.
En plus de l’absence des services financiers dont le retour n’a pas été jugé primordial par l’état, tu te rendras compte que ceux qui sont sur place, sont là juste pour s’arranger  avec le système et l’utiliser d’abord  à leur avantage.
Donc , ne sois pas étonner qu’un d’entre  eux t’appelle et te menace. Et parce que tu traînes des pieds pour rejoindre ce post d’enseignant  qui t’expose , tu pourras  même  recevoir des coups de fils, des menaces de COUPER LES SALAIRES que tu n’as pas encore commencé à recevoir.
Oui.
Et mets-toi en lien avec les syndicalistes, car eux seuls défendrons tes droits et t’informerons quand il y aura des nouvelles pour toi. Je ne veux point te débaucher ou te faire peur, mais sache que tu peux faire une décennie  sans passer un seul test pédagogique si tu ne décides pas d’aller faire ces tests à  tes frais dans la capitale. C’est  mon cas. Mais je dois t’avouer  que je n’ai pas eu de chance car malgré ce test passé à Bamako, je suis toujours professeur titulaire, à un seul niveau au dessus de toi qui viens d’arriver. Pourtant j’y suis depuis 2007.

Si tu enseignes dans institut  de formation des maîtres comme moi, c’est  encore pire. Car tu te retrouves avec des élèves et  certains collègues ( quand ils ne sont pas originaire du territoire) qui sont là presque contre leurs gré ! Tu te retrouveras dans cette histoire de « nordistes » et « sudistes ».

Si tu es une femme et que tu enseignes dans cet institut-là qui devrait être bilingue est qui est aux mains de personnes qui pensent défendre l’islam et qui comme beaucoup de ces medersas  dont dont sortent enseignants arabophones et élèves, tu es mal barrée!

Mais tu peux t’imposer par le travail et la culture de l’excellence. Ta volonté.

Je te dis bienvenu! Dieu est grand.

L’enseignement, l’école est trop importante pour le développement de notre pays pour baisser les bras.

Faut se battre pour arriver quelque part au Mali.

Mali: campagne électorale avant l’heure

FB_IMG_1508022528853

Remercier le président de la république du Mali semble être la ligne éditoriale choisie par certains pour lancer  l’avant campagne électorale au Mali. Avant 2018.

Réception de ressortissants d’un cercle dans la salle de banquet de Koulouba. Des déclarations qui apportent le soutien des populations dudit cercle et surtout des  » chefs religieux »
Ils seraient content du programme d’urgence du président de la république.
Nous. Nous regardons. Même pas de question cette fois-ci. Que dire ?
Des ressortissants d’une partie du Mali sont reçus au palais présidentiel parce qu’ils viennent caresser les oreilles de notre monarque.
Parce que la campagne électorale est déjà lancée. Parce que ce qu’ils font est nettement malien. Les maliens aiment tirer profit des situations. Pourquoi ne pas prendre la parti de celui qui détient encore le le pouvoir pour continuer à profiter…
D’aucuns en oublient qu’ils ont essayé d’usurper le mouvement citoyen de la jeunesse.
Ils ont oublié avoir scandé  » an te a bana »
Ils sont dans la salle des banquet si richement décorée.
Ils chantent. Presque. Les visages graves.
Pourtant ce peuple malien pour lequel vous avez si peut de respect a changé. Il n’est plus dupe. Ils pourront agir. Accepter ou rejeter vos sales coups des périodes électorales.
Alors , chers griots électorales chantez donc à la gloire du roi !

 

SankoreLabs aux consultations régionales Afrique de l’ouest et du centre sur  » Jeunes , paix et sécurité « 

FB_IMG_1506180043733Les 11,12 et 13 septembre 2017 nous avons participé aux consultations pour l’Afrique de l’ouest et du centre sur le thème  » Jeunes, paix et sécurité  » à Cotonou au Bénin sur invitation du PNUD.

IMG_20170911_083819.jpgDurant 3 jours, nous avons échangé avec les jeunes représentant 23 pays sur le rôle des organisations des jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation avec notamment notre compréhension et nos propositions pour une application de la Résolution 2250 du conseil de sécurité des Nations Unies.

IMG_20170913_121853.jpg
Travaux de groupes

La résolution 2250 adopte le 9 Decembre 2015 est une étape importante en ce qui concerne la lutte contre l’extrémisme violent, la résolution souligne l’importance de remédier aux conditions et facteurs menant à la montée de la radicalisation et à l’extrémisme violent chez les jeunes. Elle note également le rôle important que les jeunes hommes et femmes peuvent jouer en tant que modèles positifs dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent.

IMG_20170913_121548.jpg
Kaboré du Burkina sur les défis des jeunes en Afrique concernant la paix et la sécurité

Au fil des dialogues de 3 Jours, SankoreLabs a exposé le travail de lutte contre la radicalisation que nous menons à travers plusieurs des programmes que nous avons élaboré et que nous sommes en train de réaliser.
Il y a notamment les actions de réorientation professionnelle de jeunes diplômés sans emplois et de coaching des jeunes qui sont placés avec des tuteurs dans le métier qu’ils ont choisis.
Il y a aussi la création d’emploi à travers nos projets qui touchent directement à la paix et à la sécurité comme le projet Acces A La Justice financé par IDLO ( international Développent Law Organisation) qui porte essentiellement sur la sensibilisation des populations d’une zone de conflit à faire recours à la justice.

A SankoréLabs , nous sommes convaincus que le sentiment d’un justice est un facteur de radicalisation des jeunes d’où notre action en faveur dune participation effective des jeunes à la réalisation des activités de sensibilisation des organisations de la société civile.
La lutte contre la facture numérique et l’accès à l’Internet, l’utilisation du numérique est entre autres l’un des objectifs de la Tech Hub sociale qui est une organisation créé par des jeunes.

Que nous soyons basés à Tombouctou, une zone du nord du Mali , qui est en proie à l’insécurité , où les attentats sont fréquents et un point important sur l’axe de l’immigration et du trafic de tout genre est déterminant .
La formation, le renforcement des capacités des jeunes, leur autonomisation par l’emploi et la promotion de nos cultures est un procédé encourageant de lutte contre l’extrémisme violent.

FB_IMG_1504473150383

Devons-nous fêter l’indépendance au Mali?

Bonjour chers compatriotes maliens!
Dois-je dire happy independance Day alors que l’anglais n’est pas la langue de nos colons qui sont revenus avec armes et bagages depuis l’épisode « Serval libérant le nord des troupes pseudi-djihadistes pour la livrer au pseudo-independantistes »?
Non je dois dire bon 22 en bonne et vraie malienne , car 22 est le nom que la populace malienne donne à ce jour qui était grandiose pour eux , aux premières années de l’indépendance. Il était (ce jour) comme illuminé par la carrure de leur président du temps, Modibo Keita.
Keita 🎶Keita 🎶Keita🎶 chante encore ma mère, une grande nostalgie dans la voix.
Lui avait une vision pour son pays.
Lui voulait une éducation de masse et de qualité pour tous les enfants du Mali.
Lui voulait une éducation basée sur des valeurs culturelles maliennes, africaines et enfin universelles.
Des maliens confiants en l’avenir fêtaient le 22.
Tous les maliens.
Maintenant , avec ce pays divisé en deux, ou même 3, où les enfants de certains grandissent avec cette insouciance, alors que ceux des régions du nord et du centre sont coupés du monde, ne vont pas à l’école comme le dit ce rapport d’Amnesty qui démontre que 150.000 enfants ne vont pas à l’école.
Ceux qui ont fait la soi-disant révolution de mars 1991 nous ont bien eu, nous naïfs maliens, au cœurs submergés par cet amour gigantesque pour notre pays…
Ils nous ont bien eu, s’installant, eux et leurs proches et leurs partis au pouvoir, sans une considération pour ce peuple endormi d’un sommeil lourd, hypnotisé par la corruption, le népotisme, l’immigration !
Du 22 septembre 1960 à celui-ci, le Mali a bien failli disparaître… Mais heureusement que nous avons vu un sursaut patriotique avec la contestation des jeunes maliens contre une révision de la constitution de 1992 exigé par un accord de paix signé vraisemblablement en infériorité et en perdant par les autorités maliennes.
Devons nous fêter le 22 alors que des fils du Mali meurent tous les jours? Alors que les filles du Mali sont violées sur des routes quand elles ne meurent pas en couche?

IMG_20170922_111152

Top 10 de mes questions sur le G5 Sahel

téléchargement (2).jpgLe G5 Sahel a été créé lors d’un sommet regroupant les présidents du Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et Tchad le 16 février 2014 à Nouakchott (Mauritanie). De cette date a juillet 2017 avec le sommet du G5 Sahel à Bamako présidé ( sans aucune surprise) par le jeune président français Emmanuel Macron( et non Manuel Valls😀)qui profita pour remonter les bretelles à certains de ses valets au Mali.

Avec la France, l’Union européenne ont apporté les premiers ronds pour la prétendue force frontalière qui devrait permettre à ces pays malmenés par les groupes armés dans une guerre asymétrique.

En bonne citoyenne d’un des pays les plus malmené par ces groupes prétendument terroristes, j’ai été submergée -pratiquement – par une multitude de questions à propos de cette force G5 Sahel.

Car le G5 Sahel est une idée qui ne vient pas des pays membres de la Force, du coup c’est une une solution qui a été trouvée par un acteur qui est visiblement impliqué dans l’origine de la déstabilisation militaire des états du G5 par des groupes armés qualifiés de djihadistes et de terroristes. Les pays membres du G5 Sahel partagent les frontières , Mais aussi les problèmes liés à certaines rébellions Touaregs .

1. Le G5 Sahel table sur la sécurisation des frontières par une force militaire qui sera financée dans son écrasante majorité par l’Union européenne et la France alors que ce pays possède une sérieuse présence militaire au Tchad, au Mali et au Niger donc 3/5.

2. Quelle sera la base de la coopération de ces militaires français avec les forces militaires du G5 Sahel et quel impact sur la mobilité des groupes armés qui maîtrisent le terrain (le désert) plus que les militaires de ces 5 pays ?
3. Comment la Force G5 Sahel va intervenir ou agira t-elle aux frontières des pays limitrophes qui ne sont pas membres du G5 Sahel ? (Algérie, Cameroun, Nigeria, Libye)
4. Comment le G5 Sahel fera pour résoudre le problème que le Mali connaît avec les groupes armés , les pseudo-djihadistes et le contrôle des frontières du nord alors que l’état et les militaires maliens sont encore indésirables vers Kidal et sont absents de ces territoires ?

5. Comment vont-ils dissocier ces groupes armés qui étaient associés à ceux qu’elle qualifie de terroristes maintenant avec de la déstabilisation de cette zone qui fait frontière avec le Niger et le Burkina Faso ?
6. Comment vont-ils s’en sortir avec déjà cette forte présence militaire au Mali qui est matérialisé par une mission des nations unies qui est une cible privilégiée pour des groupes  terroristes que la Force G5Sahel cible et qui n’a pas la lutte contre le terrorisme dans son cahier de charge ? Nous savons que le Tchad,le Burkina Faso et le Niger ont une grande présence militaire au sein des casques bleus de la MINUSMA. Vont-ils quitter la Minusma ou est-ce la Minusma qui vas revoir son mandat en juin prochain ?
7. Le G5 Sahel pense-t-il que Bobo Haram est une préoccupation secondaire ou laisse-elle le Nigeria et le Cameroun s’occuper de ce groupe armé qui est lié à ceux qu’ils ont ciblé (aqmi, Mujao, Ancardine…) ?
8. Comment le G5 Sahel compte ramener la paix en se basant sur une force militaire ? Quel est la marge de participation qu’ils accordent aux populations ? Quelle est la place du développement dans ce projet alors que nous savons que les 5 pays membres sont des pays sous-développés qui ont des parties abandonnées par certains états (cas du Mali) où les services sociaux de base n’existent plus et les populations font l’objet d’attaques et de viols dernièrement.
9. Les pays membres du G5 Sahel ne trahissent-ils pas les autres pays du Sahel en prétendant vouloir sécuriser militairement des frontières sans les consulter ?
10. Et la démocratie et la souveraineté des pays membres du G5 Sahel ? Cette force implique t-elle un accord militaire entre les pays membres ? le bloc et la France ? Est-ce la France qui va commander le G5 Sahel ? Quel est le cadre judiciaire de cette force G5Sahel ?

Sommet G5 Sahel à Bamako -juillet

Boukary , le village se réveillera sur l’espoir…

Boukary. Je ne sais plus quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois, mais je me rappelle que nous préparions la formation  à Mondoblog Dakar en 2013.
Nous avions échangé les contacts et nous sommes devenus rapidement des amis. Et il était de ces amis qui cherchent des solutions à tous les problèmes que tu leurs exposes.
Parfois je l’appelais pour lui dire  » Boukary , trouve moi internet gratuit j’arrive..ou Boukary  tu es où, je viens manger avec toi  »  et il avait toujours la solution. Il était toujours là.
Enfin tant  qu’il ne s’agit pas de prendre l’avion.

segou-villages-connection-boukary-konate-5875799035_421499166c_o
BOUKARY en mission

Oui. Boukary était le seul blogueur qui avait peur de l’avion, à ma connaissance, ignorant sciemment le personnal branding pour prêter la vedette à ceux qu’il rencontrait…
La culture malienne. Les traditions sont l’essence de ce héros qui su utiliser l’éducation et l’innovation pour connecter nos zones rurales au monde, mais aussi connecter le monde à cette richesse de notre patrimoine.
Boukary, Repose en paix.
Tu resteras dans nos cœurs.
Va en paix…le village se réveillera sur l’espoir de cette jeunesse malienne consciente et engagée.
Rien n’est trop grand pour Allah!
Il t’a repris. Nous nous résignons.
Mais nous gardons tes valeurs.
Pour toujours.
La tristesse n’empêchera pas au village de se réveiller.
La peine non plus.

3816759297_0300de2da1_m

Boukary, mes larmes coulent, mais je me rejouis de voir enfin tes souffrances s’abréger…

Cette maladie t’a rongé silencieusement. Nos efforts semblaient vains. Moi. Phil. Renaud. Bouba. Guindo. David. Emma. Abdoulaye Bah. …

La liste sera longue si j’essaye de citer tous ces amis qui ont formé cette chaine solidaire autour de toi, voulions tellement que tu vives. Que tu sois avec nous. Mais ne sommes que de simples mortels. Comme toi…nous partirons. Aussi…alors je te dis juste  » au revoir frangin » !

ɑlɑ kɑ hinε i la

ɑlɑ kɑ i dɑ yɔrɔ sumɑyɑ Bukari